Tout sur l’analyse des incidences sur les activités ou Business Impact Analysis (BIA)

Découvrez la puissance de l’analyse des incidences sur les activités (BIA). Découvrez ses composantes, sa mise en œuvre et l’analyse des résultats. Ne manquez pas cette occasion!

Que feriez-vous si une catastrophe naturelle, une crise économique ou une panne de système interrompait vos activités ? Combien de temps et d’argent l’entreprise perdrait-elle avant un retour à la normale ? Savez-vous quels sont les processus et les ressources les plus importants pour le bon fonctionnement de votre entreprise ? L’analyse des incidences sur les activités (en anglais, Business Impact Analysis ou BIA) peut vous aider à répondre à ces questions.

Dans cet article, nous expliquerons ce qu’est la BIA, comment la mettre en œuvre et comment analyser les résultats. Vous êtes intéressé(e) ? Alors, lisez la suite !

Qu’est-ce que l’analyse des incidences sur les activités (BIA) ?

La BIA est un outil qui permet d’identifier et d’évaluer les effets des interruptions d’activité. Il est ainsi possible de comprendre les incidences qu’ont ces interruptions sur les secteurs vitaux de l’entreprise et de prendre des mesures préventives pour réduire les dégâts et les risques.

De plus, la BIA aide à définir des objectifs et des stratégies de relance et d’urgence, dans le but de réduire les pertes et de revenir à une situation normale.

Quels sont les éléments de l’analyse des incidences sur les activités (BIA) ?

Pour effectuer une BIA de manière efficace, il est nécessaire d’en connaître les composantes. Chaque composante joue un rôle important dans la réussite du processus dans son ensemble. Voici les éléments essentiels de l’analyse des incidences sur les activités :

  • Les processus : Il s’agit d’activités importantes et nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise.
  • Les systèmes : Il s’agit des systèmes et des technologies qui soutiennent les processus de l’entreprise.
  • Les personnes : Il s’agit des employés et de leurs compétences nécessaires aux activités.
  • Les clients et les fournisseurs : Il s’agit des effets sur les relations avec les clients et les fournisseurs.
  • La réputation : Il s’agit des incidences sur la réputation de l’entreprise et la confiance des parties prenantes.
  • Les résultats financiers Il s’agit des conséquences financières, telles que la perte de revenus, les coûts d’une relance et les dépenses supplémentaires.

En comprenant ces éléments, vous serez mieux à même de comprendre et de gérer les risques susceptibles d’affecter votre organisation.

ISO 22301

L’analyse des incidences sur les activités (BIA) et la norme ISO 22301 sont étroitement liées dans la gestion de la continuité des activités. La norme ISO 22301 définit les exigences d’un bon système de gestion de la continuité des activités, tandis que la BIA fournit des informations importantes pour définir et respecter ces exigences.

Par conséquent, la mise en œuvre de la norme ISO 22301 repose fortement sur la réalisation d’une BIA, car celle-ci fournit des données pertinentes sur les risques et les conséquences des périodes d’arrêt des processus et des ressources. Ces informations permettent de mettre en place les contrôles de continuité des activités prévus par la norme.

La BIA et l’ISO 22301 travaillent donc ensemble pour préparer les organisations à faire face aux périodes d’arrêt et à maintenir les activités en cours. En se basant sur la BIA, les entreprises réduisent les préjudices, assurent la continuité de leurs activités et respectent les exigences de la norme ISO 22301.

Comment mettre en œuvre l’analyse des incidences sur les activités (BIA) ?

Pour mettre en œuvre une BIA, l’entreprise doit suivre quelques étapes :

  1. Identifier les principaux processus : quelles sont les activités les plus importantes qui ne peuvent pas être interrompues.
  2. Évaluer les incidences : identifier les problèmes qui surviendraient si les activités étaient interrompues, tels que la perte d’argent et de temps.
  3. Hiérarchiser les ressources : déterminer les ressources essentielles pour la relance des processus, de l’infrastructure, des personnes, etc.
  4. Définir des stratégies de relance : planifier ce qu’il faut faire et combien de temps il faudra pour que les activités reprennent.
  5. Tester et mettre à jour : vérifier l’efficacité des stratégies de relance et identifier les améliorations. Vous devez tenir le BIA à jour, le réviser et l’adapter en fonction de l’évolution de l’entreprise.

L’entreprise est ainsi en mesure d’élaborer des plans de relance efficaces et de réduire le temps nécessaire au rétablissement des activités. Elle peut ainsi assurer la continuité des activités et minimiser les préjudices en cas d’interruption.

Comment traiter les résultats de l’analyse des incidences sur les activités (BIA) ?

Une fois la BIA achevée, il est essentiel de procéder à une analyse appropriée des résultats afin d’obtenir des informations précieuses sur la résilience de votre entreprise.  Voici quelques conseils pour analyser efficacement les résultats de la BIA :

Examen des données collectées

Les données peuvent inclure des informations sur les processus opérationnels, les actifs critiques, les interdépendances, les délais de reprise et les incidences financières. En examinant ces données, vous pouvez identifier des modèles, des tendances et des domaines de plus grande vulnérabilité au sein de votre organisation.

Organiser les résultats

Cela permettra de simplifier l’analyse et de rendre les informations plus compréhensibles. Par exemple, vous pouvez regrouper les processus de gestion dans des catégories telles que « critique », « important » et « moins critique ». Cela permettra d’avoir une vision plus claire des domaines qui requièrent une attention immédiate et de ceux qui peuvent être traités ultérieurement.

Identification des risques et des menaces

Évaluez la probabilité que chaque risque se concrétise et les incidences potentielles qu’ils peuvent avoir sur vos activités. Cela permettra de hiérarchiser les mesures d’atténuation et d’élaborer des plans de continuité des activités adaptés.

Analyser les interdépendances entre processus

Une défaillance dans un processus critique peut avoir des répercussions négatives sur d’autres processus et créer une cascade d’incidences. En analysant ces interdépendances, vous pouvez identifier les domaines à haut risque et prendre des mesures pour renforcer la résilience de votre organisation.

Communiquer les résultats

Les parties intéressées doivent être impliquées et s’aligner sur les résultats de l’analyse, car ce sont elles qui définiront et mettront en œuvre les actions nécessaires pour garantir la continuité des activités. De plus, les informations provenant d’autres points de vue permettent de prendre des décisions plus éclairées et de mettre en place des mesures d’atténuation complètes et efficaces.

Élaboration du plan d’action

Enfin, sur la base de l’analyse des résultats de la BIA, élaborez un plan d’action clair et réaliste. Identifiez les mesures d’atténuation prioritaires et fixez des objectifs et des délais précis pour leur mise en œuvre.

Révision de la BIA

La BIA n’est pas un processus statique, mais un processus dynamique qui doit s’adapter aux transformations du marché et des entreprises. Veillez donc à ce que le plan soit revu et mis à jour régulièrement ou à chaque fois qu’un changement important intervient dans les processus.

Que diriez-vous d’améliorer votre analyse des incidences sur les activités (BIA) et de renforcer la résilience de votre organisation ?

SoftExpert Risque comprend tous les aspects du processus de gestion des risques, de l’identification au suivi, en passant par l’analyse et l’atténuation. Grâce à son étendue et à sa flexibilité, SoftExpert Risque peut s’adapter facilement aux besoins des différentes entreprises et industries.

Découvrez comment la solution SoftExpert Risque peut vous aider !

Découvrez SoftExpert Risque

 

 

 

 

    Bruna Borsalli

    Auteur

    Bruna Borsalli

    Bruna Borsalli est une analyste commerciale chez SoftExpert, spécialiste en Management de la Qualité et diplômée en Génie Chimique à l'UNIVILLE. Elle a une expérience dans le domaine de la HSE (Hygiène, Sécurité et Environnement), est certifiée en tant qu'Auditeur Interne pour Système de Gestion Intégré (SGI) - ISO 9001 | 14001 | 45001 et Six Sigma Yellow Belt.

    Recevez du contenu gratuit dans votre e-mail!

    Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez des informations sur les meilleures pratiques de gestion produites par des spécialistes.

    En cliquant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre politique de confidentialité

    Remplissez le formulaire pour téléchargement

    Champ obligatoire
    Champ obligatoire
    Champ obligatoire
    Veuillez informer un numéro de téléphone valide.
    Champ obligatoire

    En cliquant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de Vie Privée.